Le cadre conceptuel de l’IASB

Le cadre conceptuel de l’IASB, nommé « cadre de élaboration et d’exposition des états budgétaires » et opté par l’établissement en avril 1989, est un article de presque 25 pages qui aborde particulièrement du sujet des états budgétaires, des particuliers qualitatifs de ces réalités, des éléments les formant, de la tenue en compte et de l’estimation de ces principes, des régimes de mesure et du concept du capital. Il rappelle particulièrement que les états financiers (comptes individuels et consolidés) ont pour but de donner une indication sur la réalité financière, la signification et le processus dans la situation financière de la société.

Il regarde qu’une telle information est nécessaire pour un très ample éventail d’employeurs éventuels qui ont à prendre des sentences « économiques ».

Le cadre conceptuel de l’IASB montre sept sections différentes d’usagers potentiels, subséquemment que leurs nécessités d’information et montre bien que les situations financières ne forment pour ces utilisateurs qu’un élément entre d’autres de l’ensemble des indications susceptibles de couvrir leurs besoins. En nul cas, le cadre conceptuel n’a prévu que soient modulées la nature et l’exposition de situations financières selon des nécessités spécifiques des consommateurs et il avantage l’information pour les investisseurs.

Le cadre conceptuel de l’IASB montre les spécifiques des informations possédées dans les situations financières. Les particularités invoquées sont l’accessibilité, la convenance, la nécessité relative, la crédibilité, l’image réelle, la prédominance de la substance sur l’aspect, l’impartialité, la prudence et la comparabilité.

Une réflexion au sujet de « Le cadre conceptuel de l’IASB »

  1. mathurin

    je suis très satisfait des informations que vous publiez dans ce site et ça me permet particulièrement de parfaire mon niveau en comptabilité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *