Marchandisage: Système périodique et perpétuel de l’inventaire

En pratique, le marchandisage se fait suivant deux systèmes: Système périodique et perpétuel de l’inventaire mais dans la plupart des cas, le système périodique de l’inventaire est très utilisé par rapport à celui perpétuel. En effet, un tel usage est jugé de la facilité d’effectuer certaines entrées d’ajustement de fin de période au lieu de faire les rectifications des rapports de la comptabilité suite à la réalisation d’une vente ou d’un achat. En appliquant le système périodique, le gérant ne calcule le coût des marchandises vendues qu’à la fin de la période. Ceci dit que les opérations de vente et d’achat réalisées au cours de la période n’influent pas le compte de l’inventaire. Certaines dépenses doivent être sujet d’enregistrement dans un compte à part entière, on parle de transport extérieur, de retour d’achat ainsi que les allocations.

En faisant la différence entre la somme de l’inventaire de la fin de la période et les charges totales des marchandises disponibles pour la vente, on va obtenir le coût des marchandises vendues. L’inventaire de la fin de la période est à préciser en faisant un compte physique de fin de période.

La liste du coût de marchandises vendues:

L’Inventaire du Commencement
Plus Les Achats
Plus Le Transport intérieur
Moins Les Retours d’Achat et les Allocations
Moins Les Escomptes d’Achat
Le Coût des Marchandises Disponibles pour la Vente
Moins L’Inventaire de la Fin
Le Coût des Marchandises Vendues

Pourtant, il y a une limite qu’il faut signaler pour le système périodique: Les marchandises qui ont subis des effets indésirables comme la destruction, le vole, la perte ou autres ne peuvent pas être sujet de calcul au cours de la période et c’est même difficile à la fin de la période vu que les marchandises non disponibles sont considérées comme des marchandises vendues. Dans de tels cas, le système perpétuel est le système efficace à adopter afin de mieux faciliter l’inventaire de la marchandise par l’entreprise en recourant à des ajustements nécessaires d’une façon actualisée suivant les dégâts subis.

Ajouter un commentaire