Le besoin de consommation

Le besoin est la nécessité d’une consommation qui varie comme le besoin social de vivre qui n’est pas le même selon les ères, les moyens naturelles, les facteurs sociaux et la situation de la production. En ce sens, il n’est pas scientifiquement explicable mais il est l’obligation d’une consommation qui tient la figure de la consommation d’un ou nombreux produits. Il n’est en aucun cas besoin d’un produit. Les résultats sont des répliques aux besoins, répliques plus au moins nombreuses, plus au moins distinguées selon les sociétés et les ères. Ils ne sont en aucun cas en eux-mêmes le sujet du besoin. Dans une société déterminée, si un seul produit aide à satisfaire un besoin autrement, il n y a qu’une seule nourriture fabriquée alors que le besoin et la réponse ne se mélangent pourtant pas.

L’étude d’une autre réponse se transforme alors en un des mécanismes de la vie sociale.
Les améliorations de la production changent extrêmement les besoins mais ne les rendent pas plus nombreux. Par contre – et c’est l’une des particularités de notre époque – les améliorations de la production peuvent augmenter les réponses faisables à un besoin déterminé.
Inscrivons instantanément que les réponses à un besoin s’expliquent à deux degrés. Au degré technique d’abord : La pomme de terre est une autre satisfaction que le pain au besoin de vivre, la voiture est une satisfaction que le cheval au besoin de se déplacer. Ce degré coïncide à celui abouti par les techniques de productions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *