Définition du tableau économique d’ensemble (TEE)

Objet et intérêt du TEE Le TEE constitue un tableau donnant une description synthétique des flux économiques réalisés par tous les secteurs institutionnels résidents en interne et avec le reste du monde. Ainsi, ce tableau est représentatif de la structure de l’activité économique d’un territoire national pendant un exercice. Le tableau économique d’ensemble permet donc de dénicher le comportement économique de tout secteur institutionnel en se basant sur des comptes articulés et de définir les agrégats de la comptabilité nationale comme le PIB, ENB, RNDB ainsi que les soldes intermédiaires…

Définition des charges activées

Dans la comptabilité, quelques charges ont des impacts sur le long terme atteignant plusieurs exercices comptables. En principe, il est essentiel de faire un étalement de ces charges tout au long des exercices jusqu’à ce que les charges soient parallèles avec les revenus dans l’échéancier. Cette méthode concerne uniquement les charges n’ayant pas d’impact dans l’immédiat, on parle des charges de recherche et développement ainsi que les charges d’emprunts. Pour certains secteurs d’activité, les charges de recherche et de développement de produits ou de systèmes de fabrication représentent une somme…

Définition des impôts différés

Le rattachement des charges aux produits est un concept qui impose la comptabilisation de l’impôt au même exercice qui lui concerne en toute indépendance du moment de son remboursement réel (anticipé ou reporté à une autre date). A chaque fois qu’on constate différence d’exercice d’imposition ou de déductibilité fiscale et l’exercice de comptabilisation, on parle soit d’un impôt différé ou d’impôt anticipé. Ainsi, nous déduisons qu’il y a une forte relation entre les règles de la fiscalité et celles de la comptabilité. Pour les pays caractérisés par l’alignement de la…

Déterminer le résultat global

La totalité des revenus et des dépenses de toute entreprise sont à enregistrer dans un document comptable très réputé « l’Etat du résultat global ». En effet, l’écart de ces deux paramètres permet d’avoir le résultat net. En général, une grande partie des revenus notés dans l’Etat du résultat global est issue de la vente des biens et de la présentation des services sollicités par la clientèle. En revanche, les dépenses résultent en grande partie de l’exploitation habituelle de la dite entreprise. Exemple : La partie de revenus peut englober…

Définition du cout de comptabilité analytique

Le cout se définit comme étant une suite de charges ayant relation avec l’exploitation ou à un produit. Notons qu’en comptabilité analytique, le produit prend la forme de bien et/ou de service créé par la société : Au stade de création : On parle du produit fini ou produit en cours de production, Au stade de cycle : on parle du produit vendu ou produit créé au profit de l’entreprise. Ainsi, on calcule plusieurs types du cout pour la production du même produit : Cout d’un quintal de sucre non…

Amortissement pour certains cas

A titre d’indication, les cas traités dans ce cours se basent sur des lois particuliers ceci dit qu’en cas de besoin, vous serez amenés à se référer aux textes mis en vigueur dans votre pays. Entreprises d’assurances Remboursement des emprunts L’article 41 du Décret du 30 décembre 1938, qui gère toute société d’assurance ayant la forme mutuelle, restreint les situations d’emprunts de ce type de sociétés et impose l’enregistrement annuel aux comptes de frais de gestion d’une valeur stable qui vise à rembourser les emprunts ou bien avoir une réserve…

Présentation le tableau des flux de trésorerie (IAS 7)

Le tableau de financement est un élément essentiel des états financiers tel est apprécié selon le cadre conceptuel de l’IASC alors que l’IAS 7 gère sa nature et sa présentation en imposant l’élaboration d’un tableau des flux de trésorerie. La ventilation des flux de trésorerie Comme vous pouvez bien l’estimer, le tableau des flux de trésorerie est un tableau représentatif de l’état des encaissements et des décaissements issus : des activités d’exploitation, des activités d’investissement, et également des activités de financement. Les activités d’investissement comportent l’achat et la vente des…

La tenue des charges supplétives en comptabilité analytique

Les charges supplétives se définissent comme étant des charges qu’on incorpore au coût de production sauf qu’ils ne figurent pas dans la comptabilité générale mais plutôt en comptabilité analytique. Ces charges prennent deux formes : Rémunération de l’exploitant individuel, Rémunération des capitaux propres. Différence d’incorporation sur rémunération de l’exploitant Pour quelques entreprises ayant le caractère d’exploitation individuelle, l’exploitant n’est pas rémunéré avec un salaire. De ce fait, et en termes du calcul des coûts, la contrepartie de l’activité de l’exploitant ainsi que celle de sa famille qui contribue à l’exploitation…

Présentation du tableau des opérations financières (TOF)

Définition et Intérêt : Comme on l’a bien compris de son appellation, le tableau des opérations financières (TOF) constitue un outil qui permet de décrire la totalité des opérations financières réalisées par les divers secteurs institutionnels tout au long de l’exercice comptable. Il faut savoir que le TOF est un instrument qui se présente en flux et non pas en ce qui concerne les encours. Cela veut dire qu’il manifeste un intérêt seulement aux variations des créances et des engagements de l’ensemble des secteurs institutionnels au cours de l’année, ce…

Méthode des équivalences pour la production

Principe Cette méthode consiste pour une entreprise à ce qu’elle unifie la totalité de sa production pour qu’elle soit au même volume que de l’article de référence. De ce fait, une entreprise qui fabrique plusieurs articles est ramenée à l’entreprise fabriquant un seul produit. Calcul du coût de production Il faut évaluer les éléments de cout de production des articles en se basant sur ceux de l’article de référence. Définissons l’article A comme l’article de référence et on passe à l’analyse des couts en éléments de cet article de référence.…