Le principe de la consolidation

La consolidation d’une société américaine reste une pratique très spécifique. Elle est indispensable au moment où la société proprement dite dispose de la majorité des droits de vote, directe ou indirecte, d’une autre entreprise. Obligatoirement, les filiales aussi sont soumises à ces conditions, même si leurs activités sont différentes de celles de la société mère. Citons l’exemple de General Motors, qui a pris l’initiative de soutenir sa filiale financière, le GMAC (General Motors Acceptante Corporation), en l’incluant dans ses états financiers consolidés. Deux méthodes peuvent définir la comptabilisation des regroupements…

Les différents flux monétaires

En 1997, avec le SFAS 95, les Etats Unis était le premier pays ayant exigé la constitution d’un tableau des flux de trésorerie. Cela incite les autres à se préoccuper aussi des flux monétaires plutôt que des fonds de roulement. Avant cela, les entreprises américaines établissaient seulement un tableau de financement sur les fonds de roulement : les actifs ôtés des dettes à court terme. On distingue trois types de flux monétaire selon la nature des activités qui les font naître : le flux d’exploitation, le flux d’investissement et le…

La SEC exige un rapport annuel de gestion

En Amérique, toute société existante est tenue de rédiger annuellement un rapport financier et doit le présenter à la SEC. Un rapport qui reflète le « cursus » financier de la société durant les trois dernières années, à commencer par l’argent liquide, le financement et bien sûr les résultats. En tant que rapport, les aspects positifs et négatifs des activités de la dite société y figurent avec netteté. Comme ça la SEC, puisque c’est elle qui l’exige aux sociétés, peut voir à l’avance la future et ainsi prévoir l’avenir financier…

Raisons d’être de l’AICPA

Jusqu’en 1973, date de création du FASB, l’AICPA (American Institute of Certified Public Accountants) est un grand organisme de normalisation comptable américaine. De 1938 à 1959, c’est le Committee on Accounting Procedure qui agit pour son compte ; puis, de 1959 à 1973, c’est le Accounting Principles Board. Mais après la création du FASB, en 1973, l’AICPA a fondé l’Accounting Standards Executive Committee (AcSEC) pour porter sa voix en matière de réglementation comptable. En d’autres termes, l’AcSEC est en même temps le conseiller du FASB et le porte parole de…

Changement de vue de la SEC et du FASB

Très récemment, la SEC et le FASB constate que la négligence des « autres » n’est que fausse idée. En effet, ils pensent que les américains sont toujours les meilleurs et les « autres » n’ont qu’à les imiter pour pouvoir se distinguer. A l’heure actuelle, les investisseurs préfèrent les marchés étrangers plutôt que les marchés américains. Cela s’explique par la complexité des conditions requises par la SEC pour pouvoir investir en Amérique. En général, les conditions requises par cette dernière sont souvent considérées par la plupart des sociétés étrangères…

Différents organismes privés exerçant avant la FASB

Pour analyser les normes comptables et établir les différents principes normalisant l’opération de comptabilisation en Amérique, des organismes privés sont mis en place. Avant 1973 où la FASB commençait ses fonctions, deux organismes ont déjà exerçaient. Le CAP ou Comitee on Accounting Procedure Le CAP ou Comitee on Accounting Procedure est un organisme privé mis en place pour analyser et établir les normes comptables. Il a exercé entre 1938 et 1959. Comme les autres organismes créés pour ces fonctions, le CAP se constitue de professionnels comptables ainsi que des universitaires.…

Organisation d’un audit

Chaque audit de groupe a pour but d’une part de mettre à jour la façon de comprendre de l’auditeur sur la philosophie, la culture et l’objectif du groupe ; d’autre part de mettre à jour sa connaissance sur la manière de planifier, de conduire et de contrôler les opérations par la direction. Chaque activité pendant l’audit a pour but de révéler raisonnablement mais pas certainement un avis sur la crédibilité, fidélité et l’authenticité des éléments des états financiers. Pendant la phase de planification d’audit, il faut prendre en compte les…

Obligations et devoir de l’auditeur

Les devoirs et les obligations de l’auditeur diffèrent également d’un pays à l’autre. En général, pour être crédible, l’organe de révision doit être indépendant de son client et aussi de l’État. Dans beaucoup de pays cependant, l’auditeur est autorisé à vendre d’autres services. Au Royaume Uni, les sociétés sont maintenant tenues d’indiquer dans l’annexe le prix qu’elles paient à leurs auditeurs pour ces autres services et cela représente souvent autant que les honoraires d’audit. Ces auditeurs prétendent que l’indépendance est un état d’esprit et que l’éthique professionnelle exige qu’aucun client…

Cabinets d’audit internationaux

Les contrôles et audits au niveau international sont vraiment difficiles et sources de litiges puisque les normes comptables sont variées suivant les normes comptables et les systèmes financiers. Certes, il existe des points communs dans certains types de comptabilité mais les particularités de chaque modèle est source de problèmes dans l’établissement de rapports d’audits ainsi que les confrontations entre les résultats des entreprises. C’est pour cette raison que la plupart des firmes internationales et grandes entreprises multinationales font appel à des cabinets d’audit internationaux pour effectuer leurs audits annuels, effectuant…