Gestion de patrimoine avec évaluation des stocks et prix de vente

Au moment de la fin de l’exercice, dans certaines circonstances où il n’est pas réalisable de définir le montant d’achat ou de produit par application des normes générales d’appréciation, les stocks sont estimés au montant d’obtention ou de production de biens identiques enregistrés ou évalués au moment le plus proche de l’obtention ou de la production des biens nommés. Si le procédé antérieur n’est pas abordable, les biens en stocks sont estimés à leur somme d’inventaire au moment de la fin de l’exercice.

La gestion de patrimoine:

Chaque agent économique détient un patrimoine qui se décompose en deux éléments : ses actifs et ses dettes. Les actifs prennent trois formes principales: les actifs réels, les actifs financiers et les avoirs monétaires. Les actifs réels correspondent aux biens de production (immeubles, machines, stocks) et aux biens de consommation durables (voitures, meubles, équipement électroménager, ouvres d’art). Les actifs financiers correspondent aux titres à long terme (actions, obligations) et à court terme (bons du Trésor, billets de trésorerie, certificats de dépôt) négociables sur les marchés de capitaux. Les actifs monétaires concernent la monnaie sous ses différentes formes.

Chaque agent cherche à répartir la composition de son patrimoine entre ses différents actifs de manière à ce que celui-ci lui procure une satisfaction maximale compte tenu de ses objectifs et de ses préférences. Plus précisément, deux critères sont privilégiés pour assurer la gestion du patrimoine: le risque et le rendement des actifs.

On distingue deux types de rendement: le rendement d’usage et le rendement financier. Le rendement d’usage découle des services rendus par un actif, par exemple de l’utilisation d’une voiture par son propriétaire. En termes monétaires, ce service peut être évalué par le coût de location d’un véhicule similaire. Ce rendement d’usage concerne essentiellement les biens réels, mais peut provenir également des actifs monétaires comme on le verra plus loin.
Les rendements financiers comprennent deux éléments d’une part, les revenus procurés par les actifs : loyers des immeubles, intérêts sur les titres, dividendes des actions et d’autre part, les gains (ou les pertes) en capital correspondant aux plus-values (moins-values) réalisées lors de la revente d’immeubles ou d’actifs financiers.

Ajouter un commentaire