Les besoins sociaux et les besoins de nourriture

A cause d’une certaine amélioration scientifique, les besoins sociaux de vivre sont le sujet d’une recherche objective. La diététique n’est pas et ne peut pas être une autoritaire. Elle n’est pas l’étude des besoins réels normaux et inhérents d’un homme prédestiné et idéal. Elle n’est pas la science de la renaissance à un naturel qui a arrêté d’être au premier jour de l’homme. Elle ne peut être que la recherche à un instant décidé de la meilleure façon (Les tests expliquant le “meilleur” étant certainement personnels et sujets à débattre) de “produire l’homme”.

Il n’évite qu’elle y ait en tant groupe qu’instrument scientifique et qu’elle peut être usée par un groupe ou par autre en dehors des contraintes exigées par les entreprises. De leur côté, les méthodes de conserve existent et elles ont une impartialité qui les délivre éventuellement du régime qui les emploie. La climatisation et la réfrigération sont actuellement employés pour conserver jusqu’à la résidence des particuliers, l’emprise du régime de livraison strictement concentré que commandent les entreprises. Mais ces techniques de congélation admettent aussi d’inventer ou de tenter des systèmes de livraison dont la qualité primordiale soit la souplesse, c’est-à-dire qui admettent des rapports directs entre producteurs et consommateurs et participent à changer les goûts de consommation et la combinaison des groupes de consommateurs.

D’autres besoins, d’autres réponses:

Le besoin de vivre n’est jamais uniquement un besoin de nourritures et de protéines. Il est aussi besoin de styles de consommation de nourriture et la vie sociale s’accommode en fraction autour de lui. Entre ce besoin tel qu’il est réel, le projet capital et les techniques que ce projet éveille et emploie mais qui sont difficiles de lui filer, il existe une contraction qui peut devenir une objection. On peut dès aujourd’hui agrandir cette objection, publier et exciter d’autres besoins sociaux, les contester à ceux qu’on nous propose et en étudier la satisfaction.

Ajouter un commentaire