Méthodes non probabilistes de choix de l’échantillon

Le sondage par choix raisonné, par quotas:

Il s’agit d’une méthode visant à reformuler un modèle minimal de la population de base ciblée par l’entreprise. En effet, il faut avoir un échantillon prenant en considération les propriétés de la population en pourcentages.
Par exemple : une structure basée sur le critère de la catégorie socioprofessionnelle dont 60% des clients, un échantillon par quotas comptant 50 clients doit englober 50 x 60% = 30 employés clients.
Malgré que cette méthode ne soit pas assez réelle, le sondage par quotas reste une technique très utilisée pour toute étude du marché étant donné qu’elle est

  • Avantageusement simple,
  • Moins onéreuse.

Tout de même, il est fondamental de citer ses inconvénients :

  • Il faut que ce sondage soit fondé sur des statistiques récentes de la population ciblée,
  • Le manque des bases théoriques,
  • La personne chargée de l’enquête peut lancer le sondage seulement avec son entourage proche (amis, famille et les habitants du quartier résidé) en impliquant ainsi des distorsions.

La méthode des itinéraires

Il s’agit d’une méthode plus précise et spécifique que la méthode de sondage par quotas. En effet, la personne chargée de l’enquête est dans l’obligation de poser ses questions de l’étude du marché aux personnes résidents à des zones spécifiques.
Par exemple : Prenez contact avec un client donné au bout de chaque 10 min dans le rayon des « produits laitiers ».
Comme vous l’avez bien remarqué, cette méthode est similaire à la méthode probabiliste raison pour laquelle elle est très adoptée afin de mieux préciser les résultats de sondage par quotas.
En général, il est assez avantageux de se baser sur les méthodes probabilistes pour se lancer dans les sondages d’étude du marché tant que cela est possible à moins que le critère du cout ne soit une entrave lourde pour l’enquêteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *