Principe de coût historique d’acquisition des biens

En vu de plus de simplicité dans la tenue de la comptabilité, le principe de coût historique évoque que les entreprises doivent maintenir les valeurs d’entrée des biens au cours de leur acquisition même si les valeurs de la monnaie ont changé postérieurement vers le bas ou vers le haut. En effet, la comptabilité ne prend pas en considération les effets de l’inflation ou de la déflation sur la valeur des biens achetés après qu’ils sont comptabilisés dans les états de synthèse même si la valeur actuelle de l’élément ou le pouvoir d’achat de la monnaie a connu des dépréciations et pour cela ce principe est nommé : Principe de coût historique.

Le coût historique est un principe de la comptabilité qui a fait preuve de simplicité et d’objectivité puisqu’il est issu d’un environnement en plein turbulence qui essaie de l’éviter pour ne pas compliquer la mission du comptable au sein de toute entreprise.

Exceptionnellement, l’entreprise peut procéder à la réévaluation de toutes ses immobilisations corporelles et financières en conformité avec les prescriptions et les directives du CGNC (Code Général de la Normalisation Comptable).

Ajouter un commentaire