Réévaluation des titres financiers

Selon l’article L. 123-18 du Code de Commerce, les titres immobilisés (titres de contribution et autres titres immobilisés) peuvent être réexaminés (conjointement des immobilisations corporelles et financières). Les normes appropriées aux immobilisations corporelles présentées dans les articles de même rubrique le sont pareillement aux titres d’association et autres titres immobilisés (revalorisation légale ou revalorisation libre d’immobilisations non amortissables).

Les intermédiaires financiers:

Que peut-on dire sur la place des banques dans l’économie dans ce nouveau contexte de l’économie de marchés financiers ? Pour répondre à cette question, le conseil national du crédit et du titre (CNCT) a élaboré un indicateur: le taux d’intermédiaire qui mesure la part des financements réalisés par les intermédiaires financiers par rapport aux financements totaux. Il y a deux mesures possibles du taux d’intermédiaire : le taux d’intermédiaire étroit (part des crédits bancaires dans le total des financements) et le taux d’intermédiaire large (part des financements effectués par l’ensemble des intermédiaires financiers).

Or, l’État exerce une activité de nature bancaire, celui-ci gère de la monnaie (CCP), fait des prêts et prend des participations : C’est le “circuit du Trésor”. En fin de compte, la montée en puissance des marchés financiers n’entraîne pas de « désintermédiation » financière. En effet et pour fonctionner les marchés financiers, ils ont besoin de l’intervention d’intermédiaire. Il y a donc une complémentarité entre la finance de marché et la finance.

Ajouter un commentaire