Secteur de centre d’appels au Maroc

Depuis des décennies, on constate le progrès flagrant de la création des centres d’appels dans le monde entier en ciblant les pays phares par un marché de consommation potentiel et des profils compétents sans oublier le cout bas.
D’après l’enquête réalisée par l’association marocaine des centres de relations clientèle (AMRC), il s’avérait que la croissance de l’implantation des centres d’appels au Maroc ne cesse de se progresser depuis 1999 (2002 a enregistré la création de 14 nouveaux centres d’appels, 2003 a noté la création de 17 nouveaux centres d’appels).
L’étude a également déduit l’omniprésence des centres d’appels d’outsourcing au Maroc par rapport en France (la part d’outsourcing au Maroc compte 70% des centres d’appels alors qu’en France ils représentent uniquement 30%).

Comme on l’a précité, le service de centre d’appels au Maroc ne cesse d’être élargi sur tout le royaume du Maroc en ciblant les villes principales puisque plusieurs groupes européens de relations clients procèdent à la délocalisation de leur activité au Maroc, un point avantageux puisqu’on a ressenti une forte création d’emploi ( des centaines de milliers de jeunes marocains ont trouvé du poste du travail dans un centre d’appels au Maroc).
D’après la même enquête, l’AMRC a déduit que l’activité des centres d’appels au Maroc est basée majoritairement sur la téléphonie (l’email, le chatting et autres moyens de communication sont assez marginalisé).
Malgré la concurrence rude avec les centres d’appels implantées au continent asiatique, l’avenir du centre d’appels au Maroc reste prometteur surtout avec la croissance du chiffre d’affaires enregistré an après an suite à la politique de propagation et d’implantation de ces centres sur le territoire marocain (de centaines de millions d’euros chaque année). Ainsi, la coopération entre tous les acteurs de ce secteur s’avère indispensable pour être au niveau des attentes des groupes mondiaux ciblés et défier la concurrence acharnée : les centres d’appels constituent l’un des moteurs principaux de l’économie nationale à ne plus négliger dorénavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *