Spécialisation des exercices comptables en allemagne

Considération du principe de réalisation

Les bénéfices d’une société définitivement réalisés sont redistribuables afin de maintenir le capital investi. On interprète prudemment le principe de réalisation afin de ne comptabiliser un actif net que si la transaction économique sous-jacente est terminée. À ce niveau, il n’est pas possible de comptabiliser les plus-values non réalisées.

Considération du principe de rattachement des charges aux produits

Ce principe indique qu’en cas de diminution de l’actif net, une comptabilisation est faite durant l’exercice au cours duquel les causes de cet appauvrissement sont nées. Il faut considérer ici le principe d’imparité, ou Imparitatsprinzip, qui impose l’anticipation des pertes probables. Cela permet d’aboutir à un traitement asymétrique des pertes et gains prévisibles avec comme conséquences des actifs à court terme pouvant être dépréciés si on s’attend à une baisse de leur valeur dans un futur proche et des dépenses futures pouvant être provisionnées, même si elles ne résultent pas d’obligations vis-à-vis des tiers.

Considération des principes généraux d’évaluation

Il est bon de savoir que tous les éléments qui apparaissent à l’actif ne peuvent être évalués à un montant supérieur au coût historique, soit au coût d’acquisition ou de production. L’évaluation des actifs fabriqués par l’entreprise peuvent être faite soit au coût direct, soit au coût complet. C’est une exigence d’amortir tous les actifs dont la durée de vie est limitée. Selon le principe d’évaluation au minimum du coût et de la valeur de marché, les actifs immobilisés doivent être dépréciés au cas où ils subissent une dépréciation durable. Quant aux actifs circulants, ils doivent être dépréciés coûte que coûte, que cette dépréciation soit durable ou non. On note une possibilité de majoration des amortissements et des provisions pour des raisons fiscales. Ces dépréciations peuvent être traitées de deux manières. Une diminution par l’entreprise de la valeur comptable de l’actif est possible, avec comme conséquence donner une image du patrimoine qui est loin de la réalité économique. C’est au passif du bilan que figure ce compte également considéré comme une réserve exempte d’impôts.

Ajouter un commentaire